Agendia annonce l’inclusion de sa signature génomique MammaPrint®  dans les lignes directrices du NCCN (National Comprehensive Cancer Network®) aux États-Unis

  • Le NCCN recommande le test MammaPrint® d’Agendia – test du risque de récurrence du cancer du sein ayant le niveau de preuve d’utilité clinique le plus élevé (1A) – pour les patientes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce à récepteurs d’œstrogènes positifs, ganglions lymphatiques négatifs et ganglions lymphatiques positifs (GL+ 1-3).

en savoir plus>

  • MammaPrint est le seul test génomique recommandé dans les lignes directrices du NCCN et de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) pour les patientes porteuses de ganglions lymphatiques positifs.1
  • L’actualisation des lignes directrices du NCCN, publiées lors de la campagne Breast Cancer Awareness Month, marque l’actualisation de la cinquième ligne directrice internationale en faveur du test MammaPrint depuis 2017.

IRVINE, CALIFORNIE, AMSTERDAM, PAYS-BAS, PARIS, FRANCE – 16 Octobre 2018 – Agendia, Inc., leader mondial en oncologie de précision, a annoncé que le NCCN (National Comprehensive Cancer Network) a actualisé ses lignes directrices de pratique clinique afin d’inclure le test pronostique du risque de récidive du cancer du sein qui analyse la signature d’expression de 70 gènes « MammaPrint® » chez des patientes atteintes d’un cancer du sein à récepteurs d’œstrogènes positifs, à ganglions lymphatiques négatifs ou positifs (GL+ 1-3).

MammaPrint est le seul test ayant le niveau de preuve d’utilité clinique le plus élevé (1A), que ce soit pour les cancers à ganglions lymphatiques négatifs ou positifs.

Les lignes directrices du NCCN, qui constituent le standard clinique pour le traitement du cancer, sont établies à partir des contributions de cliniciens et de chercheurs de centres de recherche de pointe sur le cancer qui se basent sur les preuves scientifiques et cliniques disponibles.

L’inclusion de MammaPrint dans les lignes directrices du NCCN s’appuie sur les données de l’étude « MINDACT », étude de phase III prospective et randomisée, qui a évalué l’utilité clinique du test MammaPrint. Cette étude, publiée dans le New England Journal of Medicine en 2016, a mis en évidence que quasiment 50 % des patientes initialement identifiées comme présentant un risque élevé de récidive du cancer en raison de facteurs cliniques et pathologiques et donc comme étant des candidates à la chimiothérapie, présentaient en fait un faible risque selon le test MammaPrint et pouvaient éviter la chimiothérapie.2

MammaPrint analyse 70 gènes associés au risque de récidive du cancer du sein pour classer les patientes en fonction du niveau de risque de développer des métastases à distance dans les dix ans qui suivent le diagnostic.

Dr William Audeh, chef des services médicaux chez Agendia, a déclaré : « Ce mois-ci est l’occasion pour nous de mettre en avant le fait que le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et la deuxième cause de mortalité parmi la population féminine. Nous apprécions donc tout particulièrement la décision, prise par les spécialistes du NCCN, de valider l’utilisation de MammaPrint. Cela représente un pas en avant dans l’utilisation des essais génomiques pour fournir aux médecins des outils leur permettant de prendre des décisions personnalisées, en ce qui concerne la nécessité d’un traitement par chimiothérapie pour toutes les femmes souffrant d’un cancer du sein à récepteurs d’œstrogènes positifs et pas seulement celles atteintes d’un cancer à ganglions lymphatiques négatifs. »

Mark Straley, Directeur Général d’Agendia, a quant à lui déclaré : « Nous accueillons avec plaisir ces recommandations actualisées qui soulignent l’utilité clinique du test MammaPrint et son importance pour les patientes. Nous sommes heureux de constater que notre test continue à être inclus dans différentes lignes directrices internationales. L’approbation par le NCCN, l’ASCO et la FDA est une triple récompense et met en évidence la valeur de notre test et sa capacité à aider des milliers de femmes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce, à éviter des traitements potentiellement inutiles. »

Les lignes directrices actualisées du NCCN marquent l’actualisation de la cinquième ligne directrice internationale en faveur du test MammaPrint depuis 2017. Cela intervient suite à la publication des lignes directrices de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology), qui préconisent le test MammaPrint pour éclairer les décisions de ne pas prescrire une chimiothérapie dans le cancer du sein HER2 négatif, récepteur hormonal positif, à haut risque sur le plan clinique.

Les lignes directrices actualisées du NCCN sont disponibles sur le site www.nccn.org.

  1. Krop I, Ismaila N, Andre F et al. Use of Biomarkers to Guide Decisions on Adjuvant Systemic Therapy for Women With Early-Stage Invasive Breast Cancer: American Society of Clinical Oncology Clinical Practice Guideline Focused Update. DOI : 10.1200/JCO.2017.74.0472 Journal of Clinical Oncology – publié en ligne avant impression le 10 juillet 2017
  2. Cardoso F, van’t Veer LJ, Bogaerts J et al. 70-Gene Signature as an Aid to Treatment Decisions in Early-Stage Breast Cancer. N Engl J Med 2016, 375 : 717-29.

À propos du National Comprehensive Cancer Network (NCCN)

Le National Comprehensive Cancer Network® (NCCN®) est une alliance sans but lucratif de 27 centres de cancérologie de premier plan consacrés aux soins des patients, à la recherche et à l'éducation. Le NCCN est destiné à l'amélioration de la qualité et de l'efficacité des soins pour que les patients atteints de cancer puissent vivre mieux.

À propos de MammaPrint®

MammaPrint est un dispositif médical de diagnostic in vitro analysant le profil d’expression de 70 gènes pour évaluer le risque de métastases à distance. Ce dispositif bénéficie de l’approbation du Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) et du marquage CE, ce qui permet son utilisation en Union européenne. MammaPrint est indiqué pour être utilisé par des médecins en tant que marqueur pronostique parallèlement à d’autres facteurs clinicopathologiques. Il n’est pas conçu pour déterminer l’issue de la maladie, ni pour prédire ou déduire une réponse de chaque patiente au traitement.

À propos de MINDACT

MINDACT est une étude clinique de phase III prospective, randomisée et contrôlée, portant sur l’utilité clinique de MammaPrint. De 2007 à 2011, 6 693 femmes ayant subi une opération chirurgicale pour un cancer du sein au stade précoce ont été incluses dans l’étude, menée sur 112 centres dans neuf pays.

À propos d’Agendia

Agendia est une entreprise privée numéro un dans l’oncologie de précision, qui développe et commercialise des produits de tests génomiques à visée diagnostique en vue d’aider les médecins dans leurs décisions thérapeutiques. Le développement des tests sur le cancer du sein d’Agendia est fondé sur une sélection objective de gènes basée sur l’analyse de l’entièreté du génome humain. L’entreprise propose le test pronostique de récidive du cancer du sein MammaPrint et le test de sous-typage moléculaire BluePrint.

Début 2018, Agendia a développé un kit de séquençage de nouvelle génération pour son test « MammaPrint BluePrint » – dispositif bénéficiant du marquage CE et donc actuellement disponible pour être utilisé dans des centres de référence sur le cancer.

Agendia possède un pipeline d’autres produits génomiques en cours de développement. L’entreprise coopère avec des sociétés pharmaceutiques, des centres de recherche de pointe sur le cancer et des groupes universitaires dans le but de développer des tests diagnostiques compagnons en oncologie.

Pour plus d’informations sur Agendia ou les tests MammaPrint et BluePrint, visitez le site réservé aux patientes : www.mammaprint.fr ou celui d’Agendia : www.agendia.com

Suivez également es actualités d’Agendia, Inc. sur Facebook, Twitter, ou LinkedIn pour demeurer au fait de toute l’actualité.

2018-10-16T12:44:00+00:00